Le SNARF, le syndicat qui vous informe...

Le SNARF, le syndicat qui vous conseille...

Le SNARF, le syndicat qui vous défend...

Venez rejoindre LE syndicat des anesthésistes
et réanimateurs de France.

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 14 FEVRIER 2017

publié le 14-02-2017

La réunion organisée par la DGOS entre les Conseils Nationaux Professionnels (CNP) d’anesthésie-réanimation (AR) et de médecine intensive réanimation (MIR), en présence de l’Observatoire National Des Professionnels de Santé (ONDPS) et le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM), a permis de préciser 2 points :

- Le caractère caduc du chiffre de 97 MIR à former pour l’année 2017 et la réévaluation des chiffres du flux d’internes AR/MIR pour novembre prochain


- L’élaboration d’une grille de critères prospectifs et pérennes par l’ONDPS, corrigée par les 2 CNP, à destination des comités régionaux et permettant d’établir besoins démographiques et capacités de formation.


Les anesthésistes-réanimateurs demandent :


- un pourcentage de 50 % d’AR et de 50 % de MIR à former dans les réanimations polyvalentes, conformément à l’analyse de la Fédération de la réanimation, dans l’article de D. Annane et coll* de 2012.


- la prise en compte, dans la grille de critères de l’ONDPS, non seulement, des besoins démographiques régionaux, mais aussi des capacités de formation.


- le respect de la date du 24 février 2017 pour le retour des grilles remplies à l’échelon régional.


Les anesthésistes-réanimateurs ont écrit à Madame la Ministre de la santé et à Monsieur le Secrétaire d’Etat à l’Enseignement Supérieur et à la recherche, le 31 janvier 2017, pour un rendez-vous. Ce faisant, les milliers d’anesthésistes-réanimateurs exerçant dans le secteur public, dans le secteur libéral ou en formation demandent à recevoir les garanties de l’engagement de Madame Marisol Touraine et de Monsieur Thierry Mandon à tenir des délais très serrés pour la reconnaissance de la place essentielle de leur spécialité dans le parcours de soins des patients.
Nous serons extrêmement fermes sur le respect des délais des retours régionaux.


En l’absence de nouvelle réunion à la date du 24 février 2017 avec des chiffres exposés clairs et cohérents en termes de démographie associée aux capacités de formation, un préavis de grève sera déposé pour début mars.


*Démographie et structures des services de réanimation français (hors réanimation chirurgicale) : état des lieux. Réanimation (2012) 21 : 5540-5561.


Êtes-vous favorable à la signature du texte conventionnel proposé aux syndicats, véritable prolongement contractuel de la Loi Santé ?

Oui
Non
NSP

Voir le résultat

Installation
Cession
Demande de remplacement
Offre de remplacement
Divers

Copyright © 2011 SNARF | conception web : OGM Interactive