Le SNARF, le syndicat qui vous informe...

Le SNARF, le syndicat qui vous conseille...

Le SNARF, le syndicat qui vous défend...

Venez rejoindre LE syndicat des anesthésistes
et réanimateurs de France.

Echoguidage : Le SNARF répond à l'interprétation restrictive de l'Assurance maladie

publié le 26-08-2015

Nous avons reçu en juillet un courrier de la CNAMTS au sujet de la cotation de l'échoguidage. Dans la réponse que vous trouverez ci-après, le président du SNARF Dr Christian-Michel ARNAUD précise qu'il ne peut suivre la caisse dans sa volonté persistante d’une interprétation restrictive du champ d’application de cette cotation.

Courrier adressé à la CNAMTS  -  Courrier de la CNAMTS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Madame Mathilde LIGNOT-LELOUP

CNAMTS

Direction Déléguée à la Gestion et à l’Organisation des soins

50 avenue du Professeur André Lemierre

75986 PARIS Cedex 20 


Paris le 7 août 2015


Objet : Guidage échographique pour anesthésie locorégionale périphérique de membre ou de la paroi abdominale.


Madame,


J’ai bien reçu votre courrier (réf : DDGOS/DOS/DACT –D-2015-3991) concernant la cotation du guidage échographique pour anesthésie locorégionale.


J’ai noté la diminution du volume des cotations YYYY028, cotation de l’échoguidage pour les autres spécialités médicales et QZQM001 échographie à visée diagnostique concomitamment à la mise en place de la cotation AHQJ021. Cela montre la bonne volonté de la spécialité qui utilise ainsi une cotation moins valorisée pour les anesthésistes-réanimateurs que pour les autres spécialités.


Je vais, pour accompagner cette évolution, diffuser une communication à ce propos rappelant à l’ensemble de nos adhérents et de la spécialité la nécessité d’utiliser exclusivement la cotation AHQJ021 lorsqu’il s’agit d’un guidage échographique pour anesthésie locorégionale de membre ou de la paroi abdominale.


En revanche, je ne peux vous suivre dans votre volonté persistante d’une interprétation restrictive du champ d’application de cette cotation que vous aviez sollicité à la CHAP et qui a été refusée.


Le libellé de cet acte, validé par la CHAP ainsi que son décret d’application ne mentionnent aucunement la restriction de cette cotation à une anesthésie locorégionale pure. Cela serait d’ailleurs un non-sens médical comme vous l’a, à ma connaissance rappelé dernièrement le Professeur Claude ECOFFEY Président de la SFAR et du CNP d’anesthésie-réanimation.


Pour notre part, nous serons toujours aux côtés des anesthésistes réanimateurs qui se verraient inquiétés alors qu’ils ne font que se conformer strictement à la CCAM.


En vous remerciant de votre courrier informatif et restant toujours à votre disposition pour échanger, je vous prie de recevoir, Madame l’expression de mes meilleures salutations.


Docteur Christian-Michel ARNAUD

 

Président du SNARF

 

 

Courrier adressé à la CNAMTS

 

Courrier de la CNAMTS

 


Êtes-vous favorable à la signature du texte conventionnel proposé aux syndicats, véritable prolongement contractuel de la Loi Santé ?

Oui
Non
NSP

Voir le résultat

Installation
Cession
Demande de remplacement
Offre de remplacement
Divers

Copyright © 2011 SNARF | conception web : OGM Interactive