Le SNARF, le syndicat qui vous informe...

Le SNARF, le syndicat qui vous conseille...

Le SNARF, le syndicat qui vous défend...

Venez rejoindre LE syndicat des anesthésistes
et réanimateurs de France.

Echoguidage, enfin une cotation, mais discriminatoire pour notre spécialité !

publié le 19-06-2014

Depuis plusieurs années le SNARF, syndicat des anesthésistes-réanimateurs libéraux, se bat afin d’obtenir la cotation du guidage échographique pour les actes d’anesthésie. A la demande du SNARF, lors de la signature de l’avenant 8 en 2012, était actée la "cotation de l’échoguidage des actes d’anesthésie locorégionale périphérique”.

 Durant toute l’année 2013, seul le SNARF, appuyé par la CSMF et l’UMESPE au niveau syndical, et par le Conseil National Professionnel d’anesthésie-réanimation et la SFAR pour l’aspect  scientifique, a mené un combat contre les lenteurs et la mauvaise volonté de toutes les structures ralentissant la mise en place de cet engagement ; tout d’abord un refus de la CNAMTS de nous autoriser à appliquer la cotation YYYY028 qui permet aux autres spécialités de coter l’échoguidage, puis le renvoi de la validation de cet acte à la HAS qui ralentit la procédure à un point tel que, sous notre pression, c’est la CNAM elle-même qui se sent obligée d’accélérer sa démarche. Puis une nouvelle évaluation par des experts publics et libéraux de la SFAR. Enfin, à nouveau, un blocage discriminant sur le coût de la pratique que la CNAM conçoit de manière différente quand il concerne le même acte, effectué avec le même matériel, selon que l’acte est réalisé par un radiologue ou par un anesthésiste.

Mais ce long combat arrive à sa fin : lors de sa séance du 19 juin, la Commission d’Harmonisation des actes professionnels (CHAP) a enfin créé un libellé pour l’échoguidage de l’anesthésie locorégionale périphérique.

Sa cotation est une cotation d’acte complémentaire, c’est à dire qu’elle s’ajoute à la cotation de l’anesthésie correspondante sans être divisée par 2 et sans prendre la place du 2ème acte lorsqu’il y en a 1.

Le SNARF se réjouit que les anesthésistes-réanimateurs puissent enfin coter l’échoguidage de l’anesthésie locorégionale mais il est consterné par la scandaleuse discrimination que subit notre spécialité : le montant qui nous est alloué est inférieur d’environ 8 € à celui de la très ancienne cotation YYYY028 provenant de la NGAP dont bénéficient les autres spécialités. Ceci est dû à l’application à l’anesthésie d’un tarif du coût de la pratique 2 fois moins important que celui des autres spécialités. La CNAM pense probablement qu’un appareil d’échographie coûte moins cher quand c’est un anesthésiste qui l’achète !

La cotation sera définitivement applicable dès le lendemain de son inscription au Journal officiel (prévue en septembre). Le SNARF continuera son combat avec la même persévérance et détermination pour étendre cette cotation aux autres actes d’anesthésie nécessitant un guidage et une sécurisation par contrôle échographique. 

 

 

 

 

 


Êtes-vous favorable à la signature du texte conventionnel proposé aux syndicats, véritable prolongement contractuel de la Loi Santé ?

Oui
Non
NSP

Voir le résultat

Installation
Cession
Demande de remplacement
Offre de remplacement
Divers

Copyright © 2011 SNARF | conception web : OGM Interactive