Le SNARF, le syndicat qui vous informe...

Le SNARF, le syndicat qui vous conseille...

Le SNARF, le syndicat qui vous défend...

Venez rejoindre LE syndicat des anesthésistes
et réanimateurs de France.

Éditoriaux
  • Communiqué Appel à l’aide URGENT Médecins et infirmiers
    publié le 01-04-2020

    Nous recevons des appels à l’aide de nos confrères parisiens, de leurs établissements privés et publics. La situation est critique. Le pic de l’épidémie n’est pas encore atteint et les établissements sont saturés. Les médecins et le personnel paramédical font face à une multiplication des patients lourds pris en charge dans des conditions extrêmement difficiles. Ils sont à bout de souffle. Les besoins en personnel médical et paramédical sont loin d’être couverts et les équipes tant privées que publiques ont besoin d’une aide urgente.

  • Appel à la mobilisation des anesthésistes-réanimateurs disponibles
    publié le 31-03-2020

    https://www.renfort-covid.fr

    La situation des services de réanimation est catastrophique : saturation des places de réanimation ventilées publique et privées. Les hôpitaux et les cliniques privées d’Ile de France ont été obligés de de créer 1000 de réanimations supplémentaires en 24h.

  • Réquisitionnez-nous !
    publié le 21-03-2020

    Devant la « guerre » sanitaire gravissime qui touche nos concitoyens et le dépassement des ressources hospitalières publiques que l’on voit apparaître dans la phase ascendante de la pandémie, les anesthésistes-réanimateurs libéraux veulent se mettre au service de la Nation.

  • Portrait : Dr Julien CABATON
    publié le 29-01-2020

    Nous entamons une série de portraits d'anesthésistes-réanimateurs investis dans le syndicalisme médical. Nous démarrons cette série par le plus jeune membre élu au conseil d'administration du SNARF : Le Dr Julien CABATON, anesthésiste-réanimateur de 38 ans, exerce en libéral à l’Hôpital Privé Jean Mermoz à Lyon (69). Installé depuis 2014, après avoir exercé au CHU de Lyon, il a été président de l’ISNCCA (Syndicat national des chefs de clinique), avant de s’investir au SNARF dès son installation.

  • L'union fait la force
    publié le 03-10-2019

    Depuis de nombreuses années nos dirigeants et nos tutelles n’ont eu de cesse de diviser les médecins. La fragmentation syndicale qu’ils ont finie par obtenir leur a donné les pleins pouvoirs. Quelle facilité pour eux de s’adresser à un syndicat pour faire passer telle ou telle mesure, faire ratifier tel ou tel texte, telle ou telle convention. Si l’un s’y opposait, il suffisait de s’adresser à un autre.

  • La téléconsultation en anesthésie, c’est maintenant possible !
    publié le 25-02-2019

    La téléconsultation est inscrite depuis le 15 septembre 2018 à l’avenant 6 de la convention.
    Cette modalité innovante de prise en charge de nos patients peut dorénavant être intégrée à notre pratique habituelle.
    Le SNARF, toujours désireux d’aider les anesthésistes-réanimateurs à mettre en place des pratiques innovantes est heureux de la conclusion d’un partenariat avec QARE, la première solution de téléconsultation en France.

    Le communiqué de presse ici

  • Les voeux du SNARF
    publié le 03-01-2019

    Chères consœurs, chers confrères, chers amis,

    2018 se termine dans la confusion. L’année médicale n’aura pas été marquée par des avancées notables pour notre spécialité.

  • Il vaut mieux quelques fois se taire que de dire des âneries
    publié le 24-07-2018

    Un anesthésiste-réanimateur, coprésident d’un syndicat de chirurgiens, affirme avec un culot étonnant que le SNARF n’a jamais rien gagné pour la spécialité et que c’est seulement depuis sa propre signature servile au côté de celle des chirurgiens que l’anesthésie-réanimation libérale est enfin revalorisée.

  • La fin d'un cycle ?
    publié le 29-12-2017

    Chères Consœurs, Chers Confrères,

    2017 a marqué la fin d’un cycle, une longue période de lutte pour la survie de la médecine libérale face aux coups de boutoirs d’un gouvernement dogmatique et obstiné, loi santé de Madame Touraine, Convention passée en force en 2016 avec l’aide de syndicats complices, mépris total pour la médecine libérale spécialisée, blocage de la CCAM et du coût de la pratique des médecins.

  • De la C2 à l’APC
    publié le 30-10-2017

    Nous sommes alertés par des confrères de toute la France confrontés à de nombreux refus de leurs CPAM concernant la nouvelle cotation APC remplaçant le C2.

ADHÉRER AU
SNARF

NOS PARTENAIRES

BRANCHET L'assurance des médecins
ANNONCES
Installation
Demande de remplacement
Offre de remplacement
Divers


Copyright © 2011 SNARF | conception web : OGM Interactive